INUMAGINFO, Le magazine d'information vidéo du web

Video
magazine information reportages video inumaginfo

Plan Loup pour l'année 2019

Publié le 01/01/2019
MAJ Quotidienne

En 2019, déjà 95 loups au 07 octobre sur 100
depuis le début de l'année 2019

Plan Loup PNA 2018-2023 - inumaginfo.com

En 2019, déjà 92 loups au 23 septembre sur 100
depuis le début de l'année 2019

En 2019, déjà 91 loups au 20 septembre sur 100
depuis le début de l'année 2019

L'entretien avec Gérard Charollois, président du mouvement Convention Vie et Nature :

Sur le média alpesdusud.alpes1.com : Jean-Marie Bernard - Président du Conseil départemental déclare :
Il faut tirer sur le loup, non pas pour les effaroucher mais pour les décimer La solution c’est le pastoralisme est ça se fait sans le loup

Dans le quotidien le Midi Libre, Cédric Camps : Je n'en reviens toujours pas. C'est une émotion si forte. Le loup se tenait à 50 mètres de moi. Je l'ai vu quand il s'est levé. Il était seul, à découvert, pas loin des vaches. J'avais l'impression qu'il me fixait. J'ai eu le temps de le filmer pendant deux minutes, c'est incroyable

.

En 2019, déjà 90 loups au 13 septembre sur 100
depuis le début de l'année 2019

La préfecture en charge de la gestion du loup annonce ce jeudi que le quota de 90 animaux tués pour 2019 est atteint :
le préfet coordonnateur du plan national loup et des activités d’élevage a décidé d’augmenter le plafond global de prélèvements de 2 % et ainsi de porter le nombre de loups pouvant être tués à 100 .

En 2019, déjà 86 loups au 06 septembre sur 90
depuis le début de l'année 2019

L'Alsace et le loup

Thomas Pfeiffer - spécialiste du canidé - aider les éleveurs, chiens et moyens de protection des troupeaux et labelliser les produits avec la présence du loup sur nos territoires :

Des éleveurs appellent à dépasser le clivage du "pour" ou "contre" le loup - L'appli ProxyLoup

Un loup et un chien de protection :

Un loup en Eure-et-Loir

Le loup vu de l'Eure-et-Loir déjà une cible :

Hautes-Alpes : éleveurs - loups

Le loup, l’ours et le berger : une cohabitation impossible ?

En 2019, déjà 75 loups au 27 août sur 90
depuis le début de l'année 2019

Les tireurs de l'ONCFS

Des agents de l’État photographiés en pleine chasse au loup ⬇ Voici comment ont procédé des agents de l’ONCFS pour tenter d’abattre un loup il y a quelques jours à Jausiers (Alpes-de-Haute-Provence). Photos et infos exclusives transmises par des anonymes. Au moins 3 tireurs se postent le soir en affût à différents endroits, à grande distance autour d’un troupeau de brebis. Ils se cachent au loin car leur but n’est pas de protéger le troupeau. Ils pourraient le faire par leur seule présence en repoussant les loups. Au contraire, ils cherchent à attirer les loups pour les abattre, en utilisant ces brebis comme appât. Le troupeau est parqué la nuit dans une clôture souple électrifiée d’environ 80 cm de haut. Ce « filet à mouton », utilisé partout, est conçu pour empêcher les moutons de sortir, pas pour empêcher l’intrusion d’un chien ou d’un loup. Ces brebis sont très attractives car il n’y a pas de chien de protection ou autre dispositif. C’est le choix des éleveurs ici, propriétaires de plusieurs troupeaux regroupés en un seul. Des bergers s’en occupent pendant la journée et dorment la nuit dans une cabane. Le cadavre d’une brebis morte de maladie, laissé à l’extérieur de la clôture, a finalement été mangé par des vautours. Les tireurs ont des appareils d’observation nocturne et utilisent visiblement des carabines Remington 30-06 à canon lourd, armes de tir à très longue distance, conçues à l’origine pour la guerre. Ils ont fait plusieurs nuits d'affût comme ça. Une nuit, ils ont tiré mais semble-t-il manqué un loup. Même s’ils l’avaient tué, ça n'aurait pas empêché la prédation de continuer les nuits suivantes par d’autres loups ou chiens, tant qu’il n’y a pas de chiens de protection et/ou autre moyen empêchant l’accès aux brebis ou repoussant les loups. Cette brigade « loup » de l’ONCFS est présentée officiellement comme un « appui aux éleveurs », ce qui pourrait être le cas si elle servait à empêcher la prédation. Ça n’est pas le cas. Salaires, matériel haut-de-gamme, frais de déplacement, travail nocturne… Nos impôts payent des chasseurs embauchés par l’État pour tirer sur une espèce « strictement protégée », sans efficacité pour empêcher la prédation sur les troupeaux. Pierre Rigaud - Naturaliste.



Pierre Rigaux - "Pas de fusils dans la nature" sortie le 18 septemlbre 2019

Vidéo envoyée à quelques médias 24/25 août 2019

On peut y voir : un panneau à l'inscription
Parc National des Ecrins et neuf personnes armés de fourches et de fusils dont une femme avec un foulard rouge.

Une voix d'homme annonce et menace :

Trop, c'est trop. Aujourd'hui, plus de 600 animaux sont morts sous les crocs du loup dans le 05. La pression n'est plus tenable pour les éleveurs. Le Front de libération du Champsaur va entrer en action.

En 2019, déjà 71 loups au 23 août sur 90
depuis le début de l'année 2019

En 2019, déjà 70 loups au 20 août sur 90
depuis le début de l'année 2019

En 2019, déjà 64 loups au 14 août sur 90
depuis le début de l'année 2019

Présence possible du loup en France en 2019
depuis son retour en 1992

En 2019, déjà 60 loups au 06 août sur 90
depuis le début de l'année 2019

En 2019, déjà 52 loups au 01 août sur 90
depuis le début de l'année 2019

En 2019, déjà 48 loups au 25 juillet sur 53
depuis le début de l'année 2019

La destiné du loup de Meurthe-et-Moselle.../

Deux pétitions pour sauver le Loup recueillent près de 200 000 signatures :

En 2019, déjà 45 loups au 09 juillet sur 53 depuis le début de l'année 2019

En 2019, 44 loups sur 53 depuis le début de l'année 2019

Le nombre de canidés décomptés du plafond 2019 au 08 juillet 2019 est de 44 loups selon la DREAL.

Jean-Marc Landry aux Ecrins

Jean-Marc Landry - éthologue, spécialiste des chiens de protection des troupeaux - à la rencontre des Chiens de protection des troupeaux dans le Massif des Ecrins.

Loup pêcheur dans le Minnesota aux Etats-Unis

Un refuge accueille des loups rescapés de trafics ou du monde du spectacle :

Le loup se retranche dans la forêt par peur de l'homme

Les vautours inquiètent ! la faute au loup !

La présence anormalement élevée de vautours inquiète les éleveurs dans l’arrière-pays héraultais :

Claude Pistre - éleveur :Je pense qu'il y en avait plus de soixante vautours. On ne peut plus laisser nos bêtes dehors en toute tranquillité

Source FranceBleuHérault - Jérôme Bascoul est persuadé de la présence d'une meute de loups dans le secteur. "Il y en a plus que ce qu'on veut bien nous dire"

Elevage et canis lupus

Pour "sa" gestion, le loup coûte 30 millions d'euros par an environ. Les tirs de loups, eux ont un impact négatif la preuve avec la multiplication des "attaques". En revanche pour le tourisme "lupin" pas de chiffres connus !?

Tendance - Chiffres 2018 de la filère ovine

Source : Chiffres-clés Ovins Lait et Viande 2018 du GEB - Groupe Economie du Bétail GEB (Institut de l'Elevage)

Pastoralisme et protection du loup

42 loups abattus "légalement" (décomptés) au 22 Juin 2019

Bilan détaillé des 59 loups morts connus - Source CAP-loup

- un loup tué le 22/06/2019 dans les Alpes-de-Haute-Provence, par « tir de défense». (43/53)
- une louve tuée le 18/06/2019 dans la vallée de la Vézubie, Alpes-Maritimes, par « tir de défense renforcée». (42/53)
- une louve tuée le 13/06/2019 dans les Pré-Alpes de Grasse, Alpes-Maritimes, par « tir de défense ». (41/53)
- un loup tué le 12/06/2019 dans le Briançonnais dans les Alpes-de-Haute-Provence par « tir de défense». (40/53)
- un loup tué le 7/06/2019 dans les Hautes-Alpes par « tir de défense». (39/53)
- un loup tué le 2/06/2019 dans l’Embrunnais dans les Hautes-Alpes par « tir de défense». (38/43)
- un loup tué le 31/05/2019 dans le massif de la Vanoise en Savoie par « tir de défense». (37/43)
- un loup tué le 31/05/2019 dans le massif de l’Oisan en Isère par « tir de défense». (36/43)
- un loup tué le 27/05/2019 sur le plateau des Costières dans le Gard, par un lieutenant de louvèterie, par « tir de défense». (35/43)
- un loup tué le 24/05/2019 dans les Alpes-de-Haute-Provence, par « tir de défense». (34/43)
- un loup tué le 23/05/2019 en Oisan, Savoie, par « tir de défense». (33/43)
- une louve tuée le 21/05/2019 en Oisan, Savoie, par « tir de défense». (32/43)
- une louve tuée le 20/05/2019 dans les Pré-Alpes de Grasse, Alpes-Maritimes, par « tir de défense renforcée ». (31/43)
- un loup tué le 17/05/2019 dans les Pré-Alpes de Menton, Alpes-Maritimes, par « tir de défense renforcée ». (30/43)
- un loup tué le 16/05/2019 en Maurienne, Savoie, par « tir de défense renforcée ». (29/43)
- un loup tué le 15/05/2019 dans les Pré-Alpes de Menton, Alpes-Maritimes, par « tir de défense renforcée ». (28/43)
- une louve tuée le 14/05/2019 à Canjuers dans le Var, par « tir de défense renforcée ». (27/43)
- un loup mâle tué le 14/05/2019 à Canjuers dans le Var, par « tir de défense renforcée ». (26/43)
- une louve tué le 10/05/2019 dans les Pré-Alpes de Grasse, Alpes-Maritimes, par « tir de défense renforcée ». (25/43)
- une louve tué le 5/05/2019 dans les Pré-Alpes de Grasse, Alpes-Maritimes, par la brigade anti-loup de l’ONCFS* par « tir de défense renforcée ». (24/43)
- un loup mâle tué le 4/05/2019 dans le Briançonnais, Hautes-Alpes, par un lieutenant de louvèterie, par « tir de défense». (23/43)
- un loup mâle tué le 4/05/2019 dans l’Embrumais, Hautes-Alpes, par un lieutenant de louvèterie, par « tir de défense». (22/43)
- un loup mâle adulte tué le 2/05/2019 en Maurienne, Savoie, par un éleveur, par « tir de défense ». (21/43)
- un loup tué le 30/04/2019 dans les Pré-Alpes de Grasse, Alpes-Maritimes, par la brigade anti-loup de l’ONCFS* par « tir de défense renforcée ». (20/43)
- un loup mâle adulte tué le 30/04/2019 dans les Pré-Alpes de Grasse, Alpes-Maritimes, par un lieutenant de louvèterie, par « tir de défense renforcée ». (19/43)
- un louveteau femelle tué le 30/04/2019 dans les Pré-Alpes de Grasse, Alpes-Maritimes, par la brigade anti-loup de l’ONCFS*, « tir de défense renforcée ». (18/43)
- une louve tuée le 28/04/2019 dans les Pré-Alpes de Menton, Alpes-Maritimes, par un chasseur, par « tir de défense renforcée ». (17/43)
- un loup mâle adulte tué le 27/04/2019 dans le Vercors en Isère, par un éleveur, par « tir de défense ». (16/43)
- un loup tué le 26/04/2019 dans le Vercors en Drôme par un lieutenant de louvèterie, par « tir de défense». (15/43)
- un loup mâle adulte tué le 2/04/2019 à Canjuers dans le Var par un lieutenant de louvèterie, par « tir de défense renforcée ». (14/43)
- un loup mâle adulte tué le 18/03/2019 dans les Pré-Alpes de Grasse, Alpes-Maritimes, par la brigade anti-loup de l’ONCFS* par « tir de défense renforcée ». (13/43)
- un loup mâle adulte tué le 17/03/2019 dans les Pré-Alpes de Grasse, Alpes-Maritimes, par un lieutenant de louvèterie, par « tir de défense renforcée ». (12/43)
- un loup mâle adulte tué le 13/03/2019 dans le massif des Monges, Alpes-de-Haute-Provence, par un lieutenant de louvèterie, par « tir de défense simple ». (11/43)
- un loup mâle adulte tué le 26/02/2019 dans les Pré-Alpes de Grasse, Alpes-Maritimes, par un lieutenant de louvèterie, par « tir de défense renforcée ». (10/43)
- une femelle subadulte tuée le 20/02/2019 dans les Pré-Alpes de Grasse, Alpes-Maritimes, par un lieutenant de louvèterie, par « tir de défense renforcée ». (9/43)
- un loup mâle adulte tué le 14/02/2019 à Serrois-Rosannais dans les Hautes-Alpes par la brigade anti-loup de l’ONCFS* par « tir de défense renforcée ». (8/43)
- un loup tué le 14/02/2019 dans le Var à Bormes-les-Mimosas par la gendarmerie (en attente résultat enquête sur la légalité de ce tir) (7/43)
- un loup mâle adulte tué le 9/02/2019 dans le Verdon sud dans le Var par un lieutenant de louvèterie, par « tir de défense simple ». (6/43)
- un loup mâle adulte tué le 6/02/2019 dans les Pré-Alpes de Menton, Alpes-Maritimes, par la brigade anti-loup de l’ONCFS* par « tir de défense renforcée ». (5/43)
- un loup mâle adulte tué le 4/02/2019 dans les Pré-Alpes de Grasse, Alpes-Maritimes, par un éleveur par « tir de défense simple ». (4/43)
- un loup tué le 26/01/19 dans le Haut-Verdon, Alpes-de-Haute-Provence, par un lieutenant de louvèterie, par « tir de défense simple ». (2/43)
- une louve tuée le 13/01/2019 dans le Haut-Var, Alpes-Maritimes, par un lieutenant de louvèterie, par « tir de défense renforcée ». (1/43)
1 loups braconné (décompté)
- un loup trouvé mort mi-janvier 2019, dans les Alpes-de-Haute-Provence. (3/43)
16 loups morts sans preuve de braconnage (non décomptés)
- un loup retrouvé mort sur la route le 2/06/2019 à Aillon-le-Vieux en Savoie (en attente autopsie/analyses).
- un loup retrouvé mort le 23/05/2019 sur la RN88 à Châteauneuf-de-Randon en Lozère (autopsie 24 mai = collision routière).
- un loup retrouvé mort le 15/05/2019 sur la RD108 à Grange-de-Vaivre dans le Jura (en attente autopsie/analyses).
- une jeune louve retrouvée morte le 19/04/2019 sur la RD26 à Sievoz dans l’Isère (en attente autopsie/analyses).
- un loup retrouvé mort le 15/04/2019 sur la RN90 à Cevins en Savoie (en attente autopsie/analyses).
- un loup euthanasié après avoir été percuté le 11/04/19 sur l’autoroute A8 à Fréjus dans le Var.
- une louve retrouvée morte le 3/04/2019 à Valdrome dans la Drôme (en attente autopsie/analyses).
- un loup retrouvé mort le 1/04/2019 à Cluse en Dévoluy dans les Hautes-Alpes (en attente autopsie/analyses).
- un loup euthanasié le 1/04/2019 après avoir été retrouvé blessé sur la RD 526 à Omon en Isère.
- un loup retrouvé mort le 3/03/2019 à Villar-Loubière dans les Hautes-Alpes (en attente autopsie/analyses).
- un loup retrouvé mort le 26/02/2019 le long de la voie ferrée à Sisteron dans les Alpes-de-Haute-Provence (en attente autopsie/analyses).
- une louve retrouvée morte le 23/02/2019 sur la RN7 à Pourcieux dans le Var (en attente autopsie/analyses).
- un loup retrouvé mort le 18/02/2019 à la Joue du loup dans les Hautes-Alpes (cadavre récupéré par la DDT).
- un loup euthanasié le 29/01/2019 à Angoustrine dans les Pyrénées-Orientales (mort de vieillesse selon autopsie/analyses).

En avril dernier à la radio : Peter Wohlleben - garde-forestier et de "La Vie secrète des arbres":

Une BD pour les vacances
qui approchent :"Le Loup"
de Jean-Marc Rochette

L'action se déroule au cœur du Massif des Écrins... :

Découvrez "Loups et chamois aux Ecrins" de Philippe Rochot.

Berger dans le Vercors

Déjà 41 LOUPS sur 53
au 12 Juin 2019

La biodiversité selon le Président Macron ! un bel exemple avec Le LOUP en France, "pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2019 est autorisé l'abattage de 53 Loups, correspondant à 10% de l'effectif moyen estimé à l'issue du suivi hivernal 2018-2019 de la population de Loups."

Déjà 40 LOUPS sur 53
au 12 Juin 2019

Déjà 38 LOUPS SUR 53 - 07 Juin 2019

Pour la période du 1er janvier au 31 décembre 2019 est autorisé l'abattage de 53 Loups, correspondant à 10% de l'effectif moyen estimé à l'issue du suivi hivernal 2018-2019 de la population de Loups.

magazine information reportages video inumaginfo

L'ONCFS - Office national de la chasse et de la faune sauvage - annonce ce 07 Juin 2019

Sur le même thème

Déjà 38 LOUPS au 04 Juin 2019

Déjà 38 LOUPS SUR 43 - 03 Juin 2019



Le récent plan loup va autoriser l'abattage de 17 à 19% des loups en France. Un récent arrêté préfectoral autorise les agriculteurs à tirer à balles réelles sur le loup sans avoir protégé son troupeau auparavant. - Source RCF Radio

Déjà 35 LOUPS SUR 43 - 27 Mai 2019

Rappel, les loups de Yellowstone :

32 LOUPS SUR 43 - 22 Mai 2019

Haute-Tarentaise, les troupeaux sont dehors et sans protection...:

Brebis tuées près de Nîmes

Des loups traqués par des éleveurs en colère... :

24 LOUPS SUR 43 - 06 Mai 2019

Sur le même thème

Le loup un animal méconnu qui aujourd'hui encore fait peur.

Le premier magazine d'information INUMAGINFO.COM a voulu comprendre pourquoi nous avions (l'homme) une telle crainte de ce canidé, un spécialiste du loup, un psychiatre et un religieux nous permettent de comprendre nos peurs ancestrales...
Quelques réponses dans le reportage "Canis lupus, la peur du Loup" - Pré-sélection Prix Albert Londres 2012 -.
Réalisé par Gaëlle LIABOEUF et Eric FONGARNAN

LOUP et Chasseurs - 30 Avril 2019

15 LOUPS SUR 43 - 29 Avril 2019

Pour le plaisir : Louveteaux nés en captivité en 2019

Découvrez les dernières infos de la suite de la "Vallée des Loups" de Jean-Michel Bertrand...

12 Avril 2019

10 Avril 2019

La présence du loup inquiète les éleveurs :

14 LOUPS SUR 43 - 03 Avril 2019

Sur le même thème

30 MARS 2019, l'élevage ovin en baisse

29 MARS 2019

28 MARS 2019

Face à face entre un enfant et le loup

Le réalisateur Rémy Masséglia tourne un film avec sa fille dans la Roya

27 MARS 2019

COMMUNIQUÉ DE PRESSE - 20 mars 2019

Mais où allons-nous avec le loup ?

Suite à l’annonce d’Emmanuel Macron d’abattre toujours plus de loups, réaction de FERUS et l’ASPAS, deux associations de CAP Loup siégeant au Groupe national loup (instance de concertation de l’État) :

FERUS et l’ASPAS, siégeant au Groupe National Loup et membres fondateurs de la coordination associative CAP Loup, déplorent que l’année 2018 se soit terminée sur un constat d’échec de la politique publique. L’année 2019 s’annonce encore plus mal.

Rappelons que 51 spécimens ont été abattus l’année dernière soit 12% de la population décomptée et que la prédation n’a pas vraiment diminué, voire augmenté dans certains secteurs, les gros foyers d’attaques ne faiblissant pas. La conditionnalité du remboursement des animaux prédatés à la mise en place des moyens de protection n’est toujours pas appliquée, en infraction avec les obligations européennes et aucun contrôle de cette mise en place n’est fait sur le terrain. L’effarouchement a disparu de la protection au profit systématique des tirs létaux qui démontrent pourtant leur inefficacité.
Fort de ce constat 2018 accablant, l’Etat se prépare-t-il au pire ? Si l’on s’en tient à la dernière réunion du Groupe National Loup de février, il semble bien que oui.

L’Etat semble plus que jamais jouer la carte de l’élimination physique du loup en préparant des zones d’exclusion et en voulant limiter son expansion démographique au-delà de 500 loups, en s’appuyant sur une lecture partielle et biaisée du rapport d’expertise scientifique de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (Oncfs) et du Muséum national d’Histoire Naturelle, qui servirait ainsi de caution morale et scientifique.

Enfin, Emmanuel Macron vient d’annoncer que 17 à 19 % de la population de loups pourra être abattu, alors que l’expertise scientifique, commandée par le ministère de l’Ecologie lui-même, indique que les prélèvements légaux « ne devraient pas […], dépasser 10 % de l’effectif estimé pour que la population présente un bilan numérique au moins stable. »

Cette politique n’est ni réaliste ni raisonnable :

Elle n’est pas réaliste car aucun pays n’a réussi à zoner le loup, espèce particulièrement mobile. Seule la Norvège s’y essaye depuis de nombreuses années, sans succès. Ce pays a, de fait, le taux de dommage par loup le plus élevé d’Europe car ses troupeaux ovins sont en totale liberté, sans protection.

Elle n’est pas raisonnable car la France se met de plus en plus en contradiction avec les textes internationaux que sont la Convention de Berne et surtout la Directive Européenne Habitats. Limiter la population de loups en France à ses effectifs actuels revient à la maintenir dans un statut « vulnérable », ainsi que défini par l’UICN, qui n’est pas un statut de conservation favorable.

FERUS rappelle que seule une politique efficace de protection des troupeaux peut nous permettre de coexister sereinement avec le loup. Les moyens de protection (berger, chiens de protection, parcs sécurisés) bien conjugués sont efficaces. FERUS demande que soient remis en action et intensifiés les moyens d’effarouchement et qu’une professionnalisation de la protection, s’inspirant des expériences réussies, soit développée.

Le loup est un animal qui apprend et il n’est pas démontré scientifiquement que son élimination physique soit une bonne pédagogie. S’il s’installe sur notre territoire, c’est avant tout parce-que le biotope y est particulièrement favorable et c’est une chance pour la France dont nous devons nous féliciter.

Pour cette raison nous demandons à l’Etat d’abandonner ses projets de zonage du loup et d’abattage post 500 loups, et de privilégier la politique de protection des troupeaux, d’ailleurs inscrite dans le Plan national Loup. Les tirs létaux doivent rester une exception justifiable, comme prévu par les règles dérogatoires de l’annexe IV de la Directive Habitats, et non une solution politique de facilité qui devient la règle.

Si de tels arrêtés ministériels devaient être signés, nous les attaquerons juridiquement sans attendre.

CAP Loup

13 LOUPS SUR 43 - 19 MARS 2019

magazine information reportages video inumaginfo

12 LOUPS SUR 43 - 18 MARS 2019

11 LOUPS SUR 43 - 14 MARS 2019

13 MARS 2019

Abattage de 12% de la population à au moins 17%... Emmanuel Macron contre l'avis des scientifiques :

Ce soir sur F2 "L'Odysée du loup"

Le loup s'invite au Grand Débat...du 07 mars 2019

Emmanuel Macron promet plus d'abattages

magazine information reportages video inumaginfo

Sisteron : l'animal est bien un loup

Réguler le loup ? Emmanuel Macron se trompe

Au Salon de l’Agriculture 2019

Emmanuel Macron : Le loup on va le réguler

9 LOUPS SUR 43 - 20 Février 2019

La LPO PACA saisit le Procureur de Toulon

Les louveteaux nés sur le Ventoux

Emission radio avec Jean-Jacques Bourdin

Invité le 25 février, Mélanie Brunet - Eleveuse et co-présidente de la fédération nationale de défense du pastoralisme :

En France chaque loup tue environ 30 animaux domestiques - On parle de 800 à 900 loups, alors que les chiffres officiels mentionnent que 430 loups - Nous ce qu'on veut faire c'est baisser la prédation. Il y a 12 500 animaux qui ont été tués par des loups - Malgré le quota de 10% d'abattage, le nombre de loup croit de 20% par an (...) Il faut augmenter le taux d'abattage des loups de 10 à 30%.

Le loup : le meilleur ennemi de l’homme ?

Un débat présenté par Jérôme CHAPUIS avec Cyril PELLEVAT - Sénateur (LR) de la Haute-Savoie, Jean-David ABEL - Vice-président de France Nature Environnement, Patrick POYET - Délégué régional Auvergne-Rhône-Alpes de l'ONCFS, Claude FONT - Éleveur, secrétaire national adjoint de la Fédération Nationale Ovine.

Salon de l'Agriculteur 2019 et le président Macron

Le samedi 23 février, Emmanuel Macron veut "réguler" les populations de loups

Réaction d'un loup voyant une cinéaste...!

Neuf Loups ont été tués depuis le début de l'année.

Le 21 février, concilier l'élevage et la préservation du canidé

Le 20 février, sur le Ventoux

On apprend par l'ONCFS que des loups sont nés sur le Ventoux, Caroline Molins - Cellule Technique/ONCFS :

En 2017, sur le Ventoux le photographe amateur Cyril Boyer-Joly faisait des clichés de deux canidés :

Le 18 février, l'association FERUS :

Le 15 février, réunion du premier bilan Plan Loup :

En 2018, le Plan Loup :

Communique de Presse Préfet du Var le 14 février 2019

Un loup abattu à Bormes-les-Mimosas

Ce matin, vers 10h, les militaires du groupement départemental de la gendarmerie nationale ont abattu un loup sur la commune de Bormes-les-Mimosas (Var).

L'animal a été aperçu par une personne effectuant des travaux dans un camping. Le comportement agressif de l'animal l'a amené à prendre la fuite, à se réfugier dans son véhicule et à contacter la gendarmerie.

La patrouille dépêchée sur place et partie à la recherche de l'animal a également constaté son comportement agressif. Les deux premiers tirs alors réalisés n'ont pas permis de toucher l'animal.

Celui-ci s'est alors dirigé vers le centre-ville et à proximité d’un lotissement où il a été abattu par deux nouveaux tirs.

L’office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS) a été immédiatement informé.

magazine information reportages video inumaginfo

Le 14 février, un loup est abattu par les gendarmes à Bormes-les-Mimosas

Le 12 février dans les Alpes

En date du 11 février, 6 Loups décomptés des 43 pour l'année 2019.

Le 09 février à Paris, le Collectif Citoyen pour la défense des loups manifestait pour dire Stop aux tirs sur les Loups :

Le loup, mais qui est-il ?

Jean-Marc Landry, biologiste spécialiste du loup répond à l'invitation de RCF

Les livres de Jean-Marc Landry :

Premier animal à avoir été domestiqué, bien avant le bétail, le loup reste relativement mal connu et demeure victime de nombreuses idées reçues. Pourtant, ni ange, ni démon, il cherche à (sur)vivre dans un environnement dont les équilibres ont été profondément perturbés par l'homme. Le but de ce livre est de présenter le loup en toute objectivité. Il dresse ainsi un portrait très détaillé et magnifiquement illustré de ce canidé, transmettant les dernières avancées de nos connaissances à son endroit : évolution de l'espèce à travers les âges, nouveaux points de vue sur la hiérarchie au sein d'une meute et sur l'élevage des petits, ou encore éléments innovants sur la protection des troupeaux. Ce livre est une invitation à plonger dans l'intimité de l'une des espèces les plus fascinantes qui soient. Biologiste et éthologue diplômé de l'Université de Neuchâtel, le jurassien Jean-Marc Landry s'est également formé à l'Institut de recherche Wolf Park (États-Unis). Ses voyages d'observation, conférences et contacts internationaux font de lui l'un des plus éminents spécialistes du loup en système pastoral. Alors, pour ou contre le loup ? Plutôt que de choisir un camp, l'auteur plaide pour une troisième voie, respectueuse des équilibres naturels.

Le loup n'est ni ange, ni démon; c'est un prédateur qui tente de (sur)vivre et ce, malheureusement, dans des espaces également occupés par l'homme. Apparu tout comme nous, il y a 2 millions d'années, il n'a déserté nos contrées que durant 150 ans, soit 6,5 secondes à l'échelle d'une journée. Notre civilisation peut-elle encore trouver une place à un tel prédateur ? Les informations réunies au fil des Chapitres devraient permettre de se forer sa propre opinion. Ce livre se veut sincère et honnête. Si l'auteur pense qu'une bonne connaissance de la biologie est peut-être le premier pas vers une cohabitation durable, il n'évince pas pour autant les sujets délicats comme les attaques sur l'homme, le surplus killing ou encore les conflits avec l'élevage. Puisse ce livre apporter une vision plus juste d'un prédateur qui cous ressemble parfois un peu trop.

Une monographie exhaustive sur un animal mythique mais méconnu. Un sujet d'actualité avec la réintroduction du loup en France. Un ouvrage attrayant tout autant destiné à l'amoureux de la nature avide de découvertes qu?au spécialiste à la recherche de détails précis.

Jean-Marc Landry

magazine information reportages video inumaginfo magazine information reportages video inumaginfo magazine information reportages video inumaginfo

Moins de 500 loups en France...

Extrait du reportage "La peur du loup"

Histoire du loup - Canis lupus.

Depuis des siècles, le Loup nous fait peur. Peu nombreux sont ceux qui peuvent se glorifier de l'avoir vu. Pourtant, l'animal est devenu symbole malgré lui. Notre inconscient en est-il le Responsable ? Quelques réponses dans le reportage "la peur du loup"...
Les premières observations du loup ont été faites en 1939 par Adolph MURIE scientifique américain. Né en 1899 dans l'état du Minnesota aux Etats-Unis. Décédé en août 1974, il laisse à la postérité de nombreux articles et photos sur le canidé. Découvrir le centre The Murie Center aux Etats-Unis.
De nombreux spécialistes scientifiques, biologistes ont étudié Canis Lupus, parmi les plus connus : Gérard Ménatory, Luigi Boitani,
L.David Mech...
En France, un musée lui est consacré. Le Musée du Loup qui fêtait ses 20 ans en 2011 est à découvrir dans la petite ville Le Cloître Saint-Thégonnec située dans le Finistère - Bretagne.
Le réseau, Natura 2000 est là pour préserver la diversité biologique et valoriser le patrimoine naturel des territoires d'Europe. Tout comme le conseil de l'Europe et la Convention de Berne qui permet la conservation de la vie sauvage et des milieux naturels en Europe.

jaquette DVD la peur du loup - inumaginfo.com
Le DVD "La peur du loup" vendu exclusivement au "Parc les Loups du Gévaudan" en Lozère.

F.L.E.G d'INUMAGINFO.com

Reportage <--- "La peur du loup" --->

L'actualité des réseaux en Live